SNAVI-CGT Syndicat National des VRP Immobilier CGT

Le Syndicat National des VRP Immobilier de la CGT (SNAVI-CGT) agit pour garantir l’égalité de traitement entre les VRP exclusifs des autres secteurs et les VRP exclusifs de l’immobilier.

En effet les VRP exclusifs, qui sont des salariés bénéficiant du statut de VRP et travaillant de façon constante pour un seul et même employeur bénéficient, en plus de leur statut d’ordre public, d’un Accord National Interprofessionnel (ANI) qui leur assure un revenu minimum garanti (RMG) de 520 fois le taux horaire du SMIC pour chaque trimestre civil écoulé.

Cet ANI des VRP est interprofessionnel, c’est à dire qu’il s’applique à tous les VRP quels que soient leur secteur d’activité et les produits ou services qu’ils commercialisent.

Mais les conventions collectives qui, au moment de la signature de l’ANI en 1975, avaient prévu des dispositions spécifiques pour les VRP ne sont pas concernées par l’ANI des VRP. C’est le cas du secteur immobilier.

Néanmoins, l’avenant de la Convention collective (CCN) de l’immobilier relatif aux nouveaux négociateurs immobilier VRP est étendu sous réserve de l’application de l’ANI de VRP.

A défaut, c’est le principe de faveur qui doit s’appliquer. Le VRP immobilier dont la base des rémunérations, calculée selon la CCN de l’immobilier, serait moins élevée que celle calculée selon l’ANI des VRP, peut réclamer le paiement de ses pertes de salaire auprès de son employeur ou des Conseils des Prud’hommes.

Le syndicat national des VRP immobilier de la CGT se portera “partie intervenante” pour améliorer la défense de tout adhérent du SNAVI-CGT.